Vous êtes ici : Accueil > Nouveautés

< Retour

À vélo au travail !

oct 10, 2018

 

 

Faites le test et découvrez les avantages

Vous en avez assez des embouteillages chaque matin ? Mais vous hésitez encore à vous rendre au travail à vélo ? Le récit et les astuces de notre collègue Karine vous amèneront à sauter le pas. Ou plutôt, à enfourcher votre vélo !

Se rendre à vélo au travail présente de nombreux avantages

De plus en plus de navetteurs découvrent les avantages du vélo. C'est notamment le cas de notre collègueKarine Caimo. Depuis 5 ans, elle se rend chaque jour au travail à vélo à Bruxelles : 35 minutes à l'aller (en descente) et 45 minutes au retour (en montée). « Je n'ai plus besoin d'abonnement fitness, je bouge suffisamment chaque jour en me rendant au travail. »

Cet aspect sportif ne représente pour Karine, qu'un des avantages du déplacement à vélo vers le travail. Voici les autres :

  • Rouler à vélo vous permet de vous vider la tête après une journée de travail bien remplie.
  • Pas d'énervement dans les embouteillages.
  • Toujours une place de parking.
  • Jamais de retard.
  • Du temps pour faire des courses en route.
  • Pas de frais d'essence.
  • Vous rencontrez des gens sympas si vous faites régulièrement le même trajet. Le vélo permet de créer des liens.
  • Le vélo est favorable à votre moral et renforce votre positivité. Depuis que je roule régulièrement à vélo, je suis moins souvent malade.

Les bienfaits sur la santé du déplacement à vélo pour se rendre à son travail ont même été démontrés scientifiquement. Il ressort d'une enquête néerlandaise de TNO en effet que les travailleurs qui prennent leur vélo trois fois par semaine pour rejoindre leur lieu de travail sont en moyenne malades un jour de moins que leurs collègues qui ne le font pas. Plus vous pédalez et plus la distance est longue entre le travail et le domicile, plus les absences pour maladie sont rares.

 

Davantage de personnes se rendent à vélo au travail

Tous ces avantages, l'indemnité vélo de 0,23 euro/km et le fait que les employeurs proposent de plus en plus souvent un vélo d'entreprise (électrique) à leurs collaborateurs, stimulent clairement le Belge à sortir son cheval d'acier du garage pour son trajet domicile-lieu de travail.

En 2014, le nombre de personnes se rendant à leur travail à vélo a augmenté de plus de 20 % par rapport à 2005. C'est ce qui ressort des statistiques de trajets domicile-lieu de travail du SPF Mobilité. À Bruxelles, la hausse était la plus spectaculaire (+148 %). Le baromètre de mobilité 2017 d'Acerta a vu le nombre de navetteurs utilisant le vélo dans le secteur privé augmenter de 13% en un an seulement.

 

À vélo au travail : les astuces d’un expert

Vous êtes convaincu(e) de désormais vous rendre au travail à vélo comme Karine ? Voici alors ses 8 meilleures astuces.

  1. Roulez à votre aise, surtout en ville. Vous verrez ainsi tout ce qui se passe autour de vous et vous pourrez réagir comme il se doit si quelqu'un soudainement traverse ou ouvre sa portière.
  2. Faites un contact visuel avec les conducteurs de voiture lors d'une manœuvre. Assurez-vous qu'il ou elle vous a vu.
  3. Évitez les rues avec des rails de tram. Elles sont dangereuses et très glissantes quand il pleut.
  4. Portez un casque et veillez à être vu(e). En cas de pluie et s'il fait noir, n'hésitez pas à ressembler à un sapin de Noël décoré.
  5. Achetez un vélo de qualité et entretenez-le bien.
  6. N'oubliez pas votre assurance.
  7. Dans Google Maps, vous trouverez des trajets plus agréables pour les cyclistes.
  8. Si la distance jusqu'à votre lieu de travail est trop élevée, prenez votre vélo pour rejoindre la gare ou le collègue avec lequel vous faites du covoiturage. C'est toujours ça de pris.

Pour conclure : saviez-vous que Karine, avec d'autres cyclistes, participe au projet 'Ping if you care' pour rendre Bruxelles plus accessible aux vélos ? Sur son trajet à vélo, via un bouton bluetooth, elle signale les endroits où elle se sent en insécurité. Les cyclistes à Bruxelles espèrent que leur action incitera les autorités à rendre plus sûrs les lieux  les plus 'relayés'.